ALors que les Grands semblent impuissants à résoudre le conflit libanais,

  Le peuple se meurt.

La vie des Libanais est suspendue à une résolution onusienne et à un Etat qui ne peut plus

contrôler l'extension de ses offesives aussi bien au Sud que contre des infrastructures civiles

tels que les ponts.

Entre temps, la vie des Libanais se passe tant bien que mal: les stations d'essence sont en pénurie,

Pénuries alimentaires au Sud, sans compter l'angoisse de la guerre qui ne cesse pas.

Ces familles qui n'ont plus de toits poseront problème après.

J'ai peur pour les répercussions de cette sale guerre, quel avenir oser rêver pour un Liban

qui espérait tant après le retrait syrien?

Toute cette mascarade de remodèlement américain du Moyen Orient, du Liban inclu, à quoi aboutira-t-elle?

Tous ces morts ont peut être échappé à la vue d'un Liban encore plus divisé, encore plus meurtri.

Mes rêves de revenir un jour dans ce pays si cher à mon coeur sont très loin maintenant.

Je veux construire une vie loin de toutes ces guerres, mais je veux porter à jamais mon Cèdre chéri

au fond de mon coeur et esprit, dans toutes les contrées où il me sera donné de vivre.

"Si le Liban n'était pas mon pays, je le ferai mien"

Scorpio

bey